Pétition prise 2

Pétition pour un réseau cyclable sécuritaire et utilitaire à Rosemère!

(Click here for english version)
  1. sur le chemin de la Grande-Côte
  2. sur le boulevard Labelle
  3. sous le viaduc de l'autoroute 640 à l'intersection des boulevards Roland-Durand et René-A-Robert
  4. sur le pont de la voie ferrée entre Rosemère et Laval

En 2012, a été déposée une pétition signée par plus de 400 citoyennes et citoyens de Rosemère ainsi que plus de 100 citoyens de la Rive-Nord à l’intention des élus municipaux. L’objectif était de faire prendre conscience aux élus de la nécessité d’assurer la sécurité des cyclistes sur les axes de circulation qui permettent les déplacements utilitaires pour se rendre au travail ou à une gare de train ou d’autobus. Trois ans plus tard le constat est le suivant : rien n’a été fait par la municipalité malgré le fait qu’il y a de plus en plus de vélos sur les routes. Les élus refusent de reconnaître qu’il y a un réel besoin d’améliorer la sécurité sur les principaux axes de circulation nécessaires aux déplacements utilitaires. Pour eux, malgré la pétition signée en 2012, nous ne sommes que 3 ou 4 citoyens à demander un réseau cyclable sécuritaire et utilitaire. Les citoyens ont proposé des solutions mais la municipalité les a balayées du revers de la main refusant ainsi de coopérer.

La réfection du chemin de la Grande-Côte entre la montée Sanche et le boulevard Curé Labelle (route 117) qui aura lieu cet été relance le débat de la nécessité d’y aménager un lien cyclable pour assurer la sécurité des cyclistes. Or, aucun lien cyclable n’est prévu pour assurer la sécurité des cyclistes. La mairesse a affirmé publiquement que «tous les cyclistes qui ont du respect pour leur vie ne font pas du vélo à cet endroit» (réf : La Voix des Mille-Îles 11 mars 2015). Selon nous la mairesse a adopté une position tout à fait irresponsable en admettant que ce tronçon du chemin de la Grande-Côte est dangereux pour les cyclistes. On propose ainsi de continuer à mettre en danger les cyclistes, ce qui est tout à fait inacceptable pour la population de Rosemère et des environs.

Il est important de rappeler à nouveau à nos élus la nécessité d’agir pour notre sécurité en réalisant des aménagements cyclables sur les principales voies de circulations.

  • Attendu que le Chemin de la Grande-Côte n'est pas sécuritaire pour les déplacements à vélo et que la municipalité n'a pas encore rendu sa voie principale cyclable contrairement aux municipalités environnantes;
  • Attendu que le boulevard Labelle n'est pas sécuritaire pour les déplacements à vélo et constitue un axe d'importance comme porte d'entrée vers Laval en utilisant le pont Marius Dufresne qui donne accès à la Route Verte, ainsi que pour l'accès à la majorité des commerces de Rosemère;
  • Attendu qu'à l'intersection des boulevards Roland-Durand et René-A-Robert sous le viaduc de l'autoroute 640, les cyclistes risquent leur vie quotidiennement en utilisant cette intersection pour se rendre à Ste-Thérèse (Académie Ste-Thérèse, Collège Lionel-Groulx, Polyvalente Ste-Thérèse, etc.);
  • Attendu que le pont de la voie ferrée entre Rosemère et Laval constitue un lien important pour le cyclisme utilitaire en permettant de raccourcir de 5 km le trajet vers Laval et Montréal;

Nous redemandons à la municipalité :

  1. D'intégrer systématiquement des aménagements cyclables dans les projets d'amélioration du chemin de la Grande-Côte tout en préservant son image champêtre – notamment lors de la réfection du chemin de la Grande-Côte entre la montée Sanche et le boulevard Curé Labelle (route 117) qui aura lieu à l’été 2015;
  2. D'entreprendre des démarches concrètes auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ) afin d'aménager un réseau cyclable sur le boulevard Labelle conforme aux normes du MTQ entre le Pont Marius-Dufresne et l'autoroute 640;
  3. De réaliser les études techniques en collaboration avec le MTQ et la ville de Ste-Thérèse dans le but d'aménager un lien cyclable sous le viaduc de l'autoroute 640 à la jonction des boulevards Roland-Durand et René-A-Robert pour ainsi donner accès à la Route Verte ;
  4. D’établir un partenariat avec les différents intervenants : CP, AMT et la ville de Laval afin d’inclure l’ajout d’un aménagement cyclable lors de toute réfection du pont du CP entre Rosemère et Laval (en porte à faux) et de réaliser le raccordement à la Route Verte #1 située à Laval.


Voici les 3 étapes à compléter pour ajouter votre voix pour un réseau cyclable sécuritaire et utilitaire à Rosemère:

  • Étape 1 : remplissez le formulaire ci-dessous et envoyez-le (vous devez accepter les conditions à respecter avant d’envoyer le formulaire).
  • Étape 2 : consultez votre boîte de courriels et vérifiez que vous avez reçu le message de confirmation envoyé par Enviro Mille-Îles.
  • Étape 3 : dans ce message, cliquez sur le lien vous permettant d’enregistrer votre signature.

Conditions à respecter pour signer la pétition :

  • Le signataire a pris connaissance du texte de la pétition et y donne son appui.
  • Le signataire accepte que son nom, son prénom et le nom de son lieu de résidence figurent sur la liste des signataires.
  • Les renseignements fournis par le signataire sont véridiques.
Signer la pétition!