Parc du Domaine Vert

À Boisbriand, Blainville, Sainte-Thérèse, Mirabel

Dernière mise-à-jour de cette page: 18 oct. 2009

Cliquez ici pour consulter les actualités et dossiers de presse sur ce dossier

En 2008, les administrateurs du Parc du Domaine Vert ont autorisés la construction d’une route forestière et le prélèvement d’arbres dans la seule partie de la forêt du Parc qui est encore relativement à l’état vierge. Cette immense entaille, d’une longueur d’environ 2 KM jusqu'à maintenant, a été effectuée à l’ouest de la Montée Ste-Marianne, à proximité des sentiers Lièvre et Mélèze.

Le corridor tracé est en fait un chemin forestier destiné à permettre la récolte d’arbres. On a prétendu débarrasser la forêt de ses arbres malades, histoire «  d’aider » la régénération de celle-ci. De plus, on nous dit que cela permettrait d’assécher la forêt. Qui demande l’assèchement de la forêt ? Qui demande la récolte d’arbres ?

Pour justifier ces actes, on nous répondait que ce chemin sera utile pour sortir les blessés éventuels pratiquant leurs activités en forêt. A-t-on bien entendu? L’entrepreneur est payé pour effectuer ce travail et en plus, transforme les arbres en bois de chauffage. Les administrateurs insistaient également sur la mission récréative du Parc. Soit. Mais dans quel contexte dégradé fera-t-on des activités récréatives extensives si l’on ne préserve pas cette forêt, dernier enclave naturel de qualité et d’envergure dans notre région?

Lors d'une réunion du Conseil d’Administration du Parc, sur lequel siègent 8 conseillers municipaux des quatre villes co-propriétaires de ce territoire. Nous avons tenté de les sensibiliser à l’importance de l’intégrité de cette forêt. Les autorités nous ont semblé, du moins en partie, préoccupées par notre intervention. Par contre, est-ce que cela sera suffisant pour remettre en question leurs actions et orientations en terme de déboisement, d’aménagement et conservation des lieux? Ne pourraient-ils pas décréter un moratoire sur cette construction de chemin et coupe de bois le temps de revoir leurs décisions ? Nous le souhaitons vivement.

En 2009, suite à l'implication de nombreux citoyens et d'Enviro Miles-Îles, ayant principalement dénoncé la dégradation du secteur ouest du Parc causée par des travaux et prélèvements forestiers majeurs, les autorités du Parc ont décidé de faire appel à une firme spécialisée dans l'aménagement de milieux naturels pour élaborer un plan de protection et de mise en valeur du parc. Cette firme,  Horizon Multiressource, a pour mission d'élaborer des solutions durables, concertées et novatrices à l'égard de la protection et la mise en valeur des milieux naturels, à partir d’un diagnostic multidisciplinaire. Biologistes et autres experts s'affairent déjà à inventorier sa faune, sa flore, son réseau hydrique et autres. Voilà qui est plus encourageant, mieux structuré, et un peu moins menaçant pour la pérennité de cette forêt.

Et pour élaborer un plan d'aménagement concerté, il est dans la pratique de cette firme de tenir compte des préoccupations, attentes et suggestions de la population. Des consultations publiques seront faites en cours de travaux et d'études.

Ce parc est l'unique enclave naturelle publique d'envergure dans la grande région englobant les villes de Boisbriand, Blainville, Ste-Thérèse, Mirabel, Rosemère, Lorraine. Il permet de se ressourcer en pratiquant activités et sports dans un milieu naturel enchanteur et ce à proximité de nos demeures.

Ensemble on peut faire une différence.