Marais Tylee

Neige usée à Rosemère

Dernière mise-à-jour de cette page: 28 avril 2011

Cliquez ici pour consulter les actualités et dossiers de presse sur ce dossier

Le marais Tylee dépérit ! Trop de sel dans les neiges usées mettent la survie de ce marais rosemèrois en danger. Enviro Mille-Îles a sensibilisé la ville de Rosemère à ce problème.

En décembre 2006, la ville nous répondait dans une lettre qu'elle a l'intention d’installer un marais filtrant en collaboration avec un organisme de mise en valeur de la rivière des Mille-Îles. Rosemère nous informait aussi que les phragmites et les roseaux (plantes employées dans les marais filtrants) sont excellents pour la filtration d’eaux contaminées.

En 2008, la ville utilisait moins de sel dans la côte du centre communautaire et la mêlait avec de la roche et du sable dans la partie attenante au marais.

En 2009, le marais filtrant est installé au marais Tylee.

Selon nous, cette initiative permettra de ralentir le processus de détérioration du marais, sans renverser la vapeur.

Par ailleurs, le ministère de l'Environnement et du développement durable (MDDEP) nous confirmait que la ville respecte la loi. À son avis pour porter plainte, cela prendrait plusieurs mois d’analyses menées par des experts pour prouver hors de tout doute que les pratiques (épandage de sel, neiges poussées dans le marais, etc.) nuisent à l'écosystème adjacent. Nous adoptons donc stratégiquement la question sous l'angle de changement des pratiques et de sensibilisation à de nouvelles façons de faire...

C’est pourquoi, nous poursuivons nos efforts de sensibilisation au ramassage des neiges usées et que nous demandons à la ville de Rosemère de modifier sa réglementation municipale de manière à obliger les commerces riverains et la ville à enlever les neiges usées.

Ce qui est encourageant, c’est de voir que la ville tient à rétablir et garder son marais en santé. N’oublions pas que les marécages ont un rôle important pour la faune, la flore, les invertrébrés et sur la régulation du niveau de l’eau.