Sauvegarde de la forêt du Grand-Coteau

Javascript is required to view this map.

À Rosemère, Lorraine et Blainville

Dernière mise-à-jour de cette page : 28 avril 2011

Cliquez ici pour consulter les actualités et dossiers de presse sur ce dossier

Le dossier de la conservation de la FGC s'est transporté à Blainville à la fin de l'année 2006. La ville réalisait des consultations publiques dans le but de réviser son plan d'urbanisme. Celle-ci souhaite en effet préparer un plan directeur lequel régira le développement résidentiel de certains quartiers dont la FGC-nord.

En 2007, les membres du conseil municipal de Lorraine ont annoncé leur initiative visant à protéger une partie significative de la Forêt du Grand Coteau. Ce sont près de 21 hectares que Lorraine compte racheter aux promoteurs immobiliers.

La Forêt du grand coteau (secteur nord) est comprise dans le quadrilatère formé par la rue Paul-Albert, la montée Gagnon, le rang St-François et le chemin de la Côte-St-Louis est.

Nous souhaitons maintenir un corridor forestier afin de créer un lien entre différents habitats forestiers de grande valeur écologique (FGC au sud et grande tourbière de Blainville au nord) dans le but de permettre à la faune et la flore d’y vivre et s’y disperser, assurant ainsi le maintien de la biodiversité.

Rappelons que 78% du secteur FGC-ouest (Rosemère) est désormais conservé via une acquisition faite par la Fondation Conservation de la nature. Les pourparlers dans le but de créer un parc intermunicipal avec l'ensemble de la Forêt du Grand Coteau sont encore actifs entre les municipalités et les promoteurs propriétaires des secteurs FGC-est (Rosemère) et FGC-Lorraine.

En 2009, la dernière phase de développement de la ville de Lorraine a été lancée. Nous avons vu l’apparition de nouvelles rues dans le secteur nord de la Forêt. Par contre, ce développement se fera dans une zone de la Forêt que nous n’avons jamais revendiqué, cette zone est lotie depuis plusieurs années. Cette année encore nous avons effectué des demandes à la ville de Lorraine en ce qui a trait à l’entretien des sentiers dans la Forêt. Pour ce qui est de la majorité de nos demandes, nous avons obtenu la coopération de la ville.

L'automne 2009 à été marqué par les élections municipales. Les deux partis politiques se présentant à Lorraine s'étaient engagés à protéger la FGC. Au cours du mois d'octobre, de nombreux articles parus dans les journaux ont traité des engagements et inquiétudes en lien avec la sauvegarde de la FGC. Finalement,c'est l'équipe de Ramez Ayoub qui a remportée les élections au mois de novembre. Depuis les élections, le maire de Lorraine a continué à tenir un discours favorable à la conservation de la FGC. Lors du discours sur le budget
pour l'année 2010, le maire a mentionné que des sommes allaient être allouées pour la préservation de la FGC. Au cours de l'assemblée du conseil municipal du mois de novembre 2010 pour le budget de l'année 2011, M. Ayoub a de nouveau souligné l'engagement de son équipe à assurer la préservation de la FGC.

Au mois d'avril 2010, la ville de Lorraine et la MRC Thérèse de Blainville ont incorporé, au schéma d'aménagement de la MRC, la partie zonée conservation de la FGC dans la ville de Lorraine. Cette partie de la FGC était déjà zonée conservation depuis plus de 10 ans sur le Plan d'urbanisme de la ville de Lorraine. L'opération à été justifiée par le fait que la MRC et la ville adoptaient de nouveaux
plans et qu'ils devaient refléter la même réalité.

Au mois de juin 2010, la ville de Lorraine a tenu une consultation publique pour son nouveau plan d'urbanisme. La zone de conservation de la FGC est restée inchangée par rapport à l'ancien plan et aucune des personnes présentes à l'assemblé s'est opposée à la zone de conservation.

Au cours de l'été 2010, la ville de Blainville a procédé à l'installation des services d'aqueduc et d'égouts dans le secteur Chambéry au nord de Lorraine. Le développement résidentiel dans ce secteur devrait commencer au printemps 2011. Nous allons continuer à effectuer un suivi afin que les zones de conservation prévues par la ville soient maintenues intactes.